Search on : Taxa descriptions

 


   
Description type:Original description 
Description:Pteridomyces roseolus Boidinet Lanquetin sp. nov. Fig. 7
Holotypus 5377. Centrafrique.
A la récolte, érompant, étalé, mince, subcéracé ferme, gris rosé (5 YB 6/2, 6/3) couvert sous une forte loupe de multiples émergences grêles, hyalines.
En herbier, aride, beige pâle (vers 10 YR 7,5/2) à émergences pâles, serrées, grêles, à peine visibles sous la loupe.
En coupe, épais de 35-50 µm entre les émergences posées sur le support et mesurant dans leur totalité 90-100 µm de longueur; elles émergent donc de 50-65 µm; leur forme est un peu cônique, leur largeur est de 15-30 µm au niveau des basides.
Les émergences sont solides, formées d'hyphes cohérentes très difficiles à écarter; elles sont formées en surface d'hyphes x 2 µm, bouclées, parfois ramifiées, à paroi un peu épaissie; les hyphes plus profondes ont une paroi plus épaisse et nacrée. Après traitement ammoniacal à 60°C les hyphes des émergences apparaissent très sinueuses à la base, larges de 1,5-2 µm, à paroi très épaissie (gonflée?), très congophile et à lumen indiscernable; si on les place dans le bleu après ce traitement ammoniacal à chaud, le lumen bleuté n'est net que sur les hyphes de surface, les autres en semblent dépourvues. Entre les émergences on voit des hyphes grêles x 1,5-2 µm, serrées, plus ou moins ascendantes, à paroi mince ou un peu épaissie, bouclées, fermant une couche basale localement bourrée d'amas de cristaux, et une zone hyméniale constituée de petites basidioles claviformes bouclées et de quelques hyphes émergentes non dendroïdes.
Basides 18-20 x 3,8-5 µm à 4 stérigmates.
Spores subcylindriques, 5-6,2 x 2-2,5 µm à paroi mince, non amyloïde, ni cyanophile.
Récolte: REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE: LY 5377, HOLOTYPE sur bois mort, La Maboké, 10 mai 1965.
Il est difficile ici de se prononcer sur la nature squelettique ou non des hyphes des émergences. Après traitement ammoniacal à 60°C les hyphes congophiles et à paroi très épaissie, qui constituent l'essentiel des émergences, rappellent les hyphes "squelettiques" caractéristiques des émergences de Skeletohydnum. Une observation directe à froid montre clairement que la surface des émergences est constituée d'hyphes génératrices bouclées parfois ramifiées mais l'intérieur est alors formé d'hyphes très réfringentes, solidement accolées, que l'on ne peut disjoindre et distinguer individuellement sur d'assez longs parcours. Basides et spores sont du type Pteridomyces.
On aurait donc ici un Pteridomyces à émergences constituées d'hyphes squelettiques ou au moins à nette tendance squelettique. Nous l'avons retenu ici, bien que nous ne disposions que d'une seule récolte, parce qu'il pose le problème de l'utilisation du "mitisme" dans la définition des genres épitheloïdes.
 
Taxon name: