Search on : Taxa descriptions

 


   
Description type:Original description 
Description:Pteridomyces sphaericosporus Boidin, Lanquetin et Gilles sp. nov. Fig. 8
Holotypus LY 7377. Côte d'Ivoire.
A l'état frais, largement étalé, blanc grisâtre (10 YR 8/1) mais devenant pâle alutacé (10 YR 8/3,5) dès qu'il sèche; coriace spongieux, très hérissé d'émergences blanchâtres; marge concolore, abrupte ou amincie.
En herbier, étalé, adhérent, alutacé (10 YR 8/4 à 7,8/4) finement granuleux sous la loupe oÀ¹ il apparaît aranéeux dense plus poruleux, enfin continu avec émergences subcylindriques un peu plus pâles apparaissant dès la marge irrégulièrement groupées, parfois juxtaposées ou connées par trois ou quatre.
En coupe, épais de 150-180 µm, sous les émergences qui mesurent 60-90 x 20-30-(40) µm; il est nettement constitué de deux parties: une couche inférieure lâche, haute de 100-120 µm, formée d'hyphes en tous sens et d'un hyménium dense épais de 60 vm environ. La couche inférieure est faite d'hyphes très distinctes, régulières, bouclées,
à paroi très épaisse, hyaline, larges de 2-4 µm, ramifiées. Leur paroi reste nettement épaissie après les premières ramifications qui forment le sous-hyménium. Sous-hyménium aux articles beaucoup plus courts, à paroi mince ou un peu épaissie, aux boucles étroites.
Basides subcylindriques, 18-20 x 4 µm, à 4 stérigmates de 2-2,5 µm de. longueur. Très souvent les éléments hyméniens, hors végétation, contiennent des hyphes à l'intérieur, à paroi mince, souvent ratatinées.
Emergences constituées par des faisceaux d'hyphes x 4 µm environ, à paroi hyaline très épaissie (1 à 1,5 µm), nées souvent très bas, bouclées sur leur parcours, souvent sinueuses ou étranglées et plus ou moins moniliformes, piquetées de cristaux sur les 30 µm terminaux. Spores subsphériques à un peu ovoïdes, 4,5-5,5 x 3,8-4,8 µm (x = 4,98 ± 0,33 x 4,20 ± 0,25) à paroi un peu épaisse, non amyloïde, ni cyanophile, contenant un globule gras.
Récolte: COTE D'IVOIRE, LY 7377, HOLOTYPE sur bois, en forêt du Téké, 7 juillet 1974, leg. G. Gilles 248.
Facile à reconnaître à ses spores et à sa structure, ce qui en fait un membre assez marginal du genre Pteridomyces.
 
Taxon name: