Search on : Taxa descriptions

 


 
 Add this item to the list   Russula sororia (Fries) Romell ss. Boud.
   
Literature:
 
Page number:357 
Description type:Non-original description 
Description:Russula sororia (Fries) Romell ss. Boud.
Chapeau 5-10-(12) cm, charnu-rigide, convexe, précocement creusé ou déprimé au centre, souvent profondément et parfois presque cyathiforme, avec la marge mince, parfois presque pelliculaire sur les petits sujets, plus ou moins fortement et longuement cannelée-tuberculeuse au bord, à la fin parfois retroussée, d'un bistre noirâtre au centre (K 110; R XXIX, 16" m entre bistre et sépia), bistre ochracé à brun d'ombre au bord (K 129; R XXIX, 17" k, Saccardo's umber, Expo 52 H, 54 F, et même gris brun très pâle à l'extrême marge, Expo 61 C), quelquefois avec une subtile nuance olive; cuticule séparable sur la moitié environ du disque, humide-visqueuse, finement chagrinée-rugueuse ou rayée-fibreuse radialement.
Stipe 3,5-5-(7) x 1-2,5 cm, subégal ou parfois dilaté assez brusquement vers le haut, souvent coudé ou courbé en bas, plein, puis farci-spongieux d'une moelle grumeleuse comme foetens, à cortex mince, blanchâtre, ou souvent teinté de gris bistré de brunâtre, finalement tout souillé ou taché de brun rouillé (irrégulièrement), restant blanchâtre et pruineux en haut assez longtemps, très finement ruguleux, d'aspect brillant.
Chair rigide, quoique cassante, blanche ou blanc crème, tendant à devenir brun roux dans la caverne du stipe en particulier. Odeur spermatique ou rappelant amoenolens, mais en plus faible, virant au fruité; saveur lentement, mais en général nettement âcre, même dans le stipe, non nette­ment nauséeuse sur une récolte au moins. Réaction assez faible à la teinture de Gaïac, et même faible dans la vétusté.
Lamelles assez serrées, puis nettement espacées (jusqu'à près de 2 mm au bord du chapeau), égales ou peu fourchues (surtout contre le stipe), subaiguës, arrondies-libres ou atténuées à l'inser­tion, larges de 4-10 mm, blanc crème pâle, puis bientôt nuancées de grisâtre, de gris brunâtre sale et souvent maculées de brun rouillé sale, fortement interveinées, à arête entière et concolore ou brunissante.
Sporée d'un crème pas trop foncé, II b à c sur le frais.
Spores 6-8,2 x 5,7-7,2 µm, obovales-subglobuleuses, piquetées, verruqueuses-pustuleuses, localement connexées-subréticulées, parfois un peu cristulées, mais pas de façon frappante, à verrues hémisphériques, atteignant 0,37 J,L, assez nombreuses, parfois réunies en petites crêtes ou par de fins connexifs, nettement amyloïdes; appendice hilifère 1 x 1-1,2 µm; tache supra-appen­diculaire vague. Basides 40-65 x 7,5-10 µm. Cystides fusiformes-ventrues à cylindracées-ogivales, 63-110-(225) x 7-10-(11) µm, certaines atteignant le médiostrate ou même se perdant dans les profondeurs de la trame, très diversement appendiculées au sommet, réagissant énergiquement en SV.
Cuticule filamenteuse, gélifiée, émettant un épicutis de poils remarquablement articulés et ramifiés, les uns obtus, cylindriques ou rétrécis en un petit col au sommet, volumineux, les autres plus grêles, cylindriques, à cloisons distantes, quelques-uns aussi pointus, en alène comme les dermatocystides; celles-ci ont la même forme, mais des parois plus réfringentes et elles perdent souvent leur contenu. Médiostrate à très amples sphérocystes, qui atteignent 50 µm; sous­hyménium assez épais, celluleux.
Habitat: Dans les bois feuillus (et à aiguilles ?), surtout en terrain argileux lourd et humide, même dans les fossés boueux, mais aussi bien sur le calcaire que sur la silice.
 
Taxon name: