Search on : Taxa descriptions

 


   
Literature:
 
Page number:434 
Description type:Non-original description 
Description:Russula persicina Kromb. ex Mlz.-Zv. var. intactior J. Schaef ?)
Chapeau 3-6,5 cm, charnu, au début ferme, puis plus ou moins cassant, convexe, puis aplani et pouvant devenir plus ou moins déprimé ou subcyathiforme, à marge obtuse, progressivement amincie, parfois un peu irrégulière, d'abord unie, puis devenant courtement et obscurément cannelée dans la vieillesse, d'abord rouge vermillon, rouge cerise clair ou rose rouge (S 183, 169, K 61 puis pâlissant plus ou moins, et avec des taches crème pâle irrégulièrement réparties, mais rare­ment tout pâle et avec seulement quelques tons roses délavés; cuticule séparable au bord au moins. et quelquefois jusqu'à la moitié du rayon, adnée au centre, lisse ou un peu ruguleuse ou scabre, finement grenelée-chagrinée sous la loupe, d'abord viscidule, puis sèche.
Stipe n'étant pas particulièrment court et souvent même assez svelte, 3-5,5 x 0,8-1,6 cm, cylindrique ou le plus souvent un peu atténué-fusiforme vers la base après une portion un peu épaissie, parfois coudé inférieurement, plein, puis devenant irrégulièrement farci ou spongieux­-caverneux ou même presque creux, blanc ou un peu teinté de rose, se salissant de grisâtre, de cendré quand il est humide, mais plutôt brunissant ou même taché de jaunâtre dans les stations sèches, à surface finement pruineuse-apprimée, puis plus ou moins ridulée (finement).
Chair assez épaisse, au début rigide (mais non dure !), s'amollissant à la fin et devenant la plupart du temps même franchement fragile-cassante, blanche, généralement grisonnante par imbibition (comme ochroleuca), rarement vaguement brunissante ou un peu jaunissante (par temps sec); odeur fruitée-acidulée (cf. emetica); saveur très âcre.
Lamelles plus ou moins serrées, pouvant dans la vieillesse devenir assez espacées, minces, cassantes, avec quelques lamellules libres, souvent fourchues, çà et là, atténuées-adnexées, avec en général un aspect plus ou moins décurrent sur le stipe lorsqu'on regarde l'hyménium, d'abord [Page434] subaiguës en avant, puis subobtuses et segmentiformes, larges de 4-5,5 mm, blanches, puis blanc crème pâle ou jaune de Naples clair, avec l'arête entière et concolore, assez grossièrement interveinées.
Sporée crème assez foncé (II c).
Spores 7,5-8,5 x 5,7-7 µm, obovales, un peu allongées, verruculeuses, piquetées, avec très rares connexifs ou petites crêtes, à verrues hémisphériques à cylindriques, de taille très différente sur la récolte de 1939, les plus grosses de 0,25 à 0,75 µm de haut, assez nombreuses, incomplètement amyloïdes; appendice hilifère 1-1,12 x 1-1,25 µm; tache supra-appendiculaire plus ou moins arrondie, 2-2,5 µm, verruculeuse, assez nettement amyloïde.
Basides 40-48-(57) x 8-9,5-(11) µm.
Cystides abondantes, 42-85-(100) x (5)-6,5-11 µm, fusoïdes, souvent prolongées en une pointe aiguë et grêle ou capitées, rarement obtuses, grisonnant ou noircissant presque en entier en SV, fréquemment incurvées en bas et naissant assez loin dans la trame, mais gagnant rarement le médiostrate sous la forme de laticifères.
Cuticule assez serrée plus ou moins gélifiée, avec de nombreux laticifères sinueux qu'on observe aussi dans la chair, émettant un épicutis de poils ramifiés, parmi lesquels on observe des der­matocystides plus ou moins laticiféroïdes, dressées, cylindracées ou claviformes, larges de 5-6,5 µm; pigment invisible en coupe fine sur les exemplaires frais. Sous-hyménium à grosses cellules, mêlées d'hyphes connexives grêles, sur lesquelles peuvent s'insérer latéralement les cystides.
Habitat: Dans les bois feuillus riches en bouleaux; pas rare en terrain assez humide
 
Taxon name: