Search on : Taxa descriptions

 


 
 Add this item to the list  Russula clariana Heim
   
Literature:
 
Page number:492 
Remarks (public):Cette Russule est très proche de la suivante, dont elle se distingue surtout par le port plus robuste, la grande taille, la marge longtemps unie, volontiers lobée et irrégulière, une tendance bien plus marquée au grisonnement et l'habitat constant sous les peupliers blancs; la spore est plus obtusément ornée, et plus grossièrement crêtée; la réaction à la teinture de Gaïac est aussi en moyenne plus énergique. La structure de l'épicutis est aussi différente. Ce qui confirmerait que les exigences écologiques des deux Russules sont assez distintes, c'est que nous n'avons pas vu Pelargonia dans la région de Bellême, lors de nos deux ou trois explorations. 
Description type:Non-original description 
Description:Russula clariana Heim
Chapeau 5-8-(11) cm, assez charnu et relativement rigide, quoique cassant, très souvent irrégulier et asymétrique, plus rarement orbiculaire, souvent avec des ondulations et des lobes, même sur les jeunes, oÀ¹ il est subglobuleux, à la fin étalé, irrégulièrement et peu profondément déprimé au centre, à marge très obtuse et longtemps abrupte, d'abord complètement unie, à la fin seulement pouvant devenir assez grossièrement cannelée et surtout tuberculeuse, mais jamais de façon très prononcée, typiquement violacé livide, K 19, 20, 25 (aussi 572 selon R. HEIM), souvent avec du verdâtre en particulier au centre (K 168), qui n'est pourtant jamais brusquement discolore, fréquemment aussi d'aspect bigarré ou maculé, plus rarement pâlissant sur le pourtour ou entièrement gris verdâtre, gris olivacé (plus clair que K 169, vers 248), avec des nuances vert jaunâtre au milieu (K 197, 242); cuticule séparable sur la moitié environ du disque, visqueuse par l'humidité et pouvant rester brillante au bord, mais plutôt mate dans l'ensemble, finement chagrinée-pointillé sous la loupe.
Stipe 2,2-8,5 x 1-3,3 cm, non évasé, plutôt même rétréci vers le haut, le plus souvent nettement renflé-claviforme en bas et irrégulier, plus rarement subégal, ferme et même presque dur sur les jeunes, non fragile, mais dégageant bientôt une zone médullaire molle, irrégulièrement grumeleuse caverneuse et deux zones corticales assez résistantes, finissant par céder à la pression des doigts; blanc, sali de gris, de gris brunâtre, de brun bistré sale à partir de la base sous la forme de taches, rayures, macules, de façon très frappante, parfois même avec des colorations brun roussâtre sale ou gris olivâtre, à surface d'abord finement et densément ridée, puis assez grossièrement, parfois même presque rugueux et comme cabossé ou irrégulier, et anfractueux à la base.
Chair assez épaisse, relativement ferme, mais non élastique, cassante, blanche, puis tendant à se salir de grisâtre, surtout inférieurement; odeur forte de fellea, pseudointegra; saveur très âcre. Réaction au Gaïac pas toujours instantanée, mais toujours nettement positive; le Formol colore le cortex du stipe en rose assez vif.
Lamelles assez serrées, puis assez espacées, avec quelques lamellules et furcations non loin du stipe, plus ou moins arrondies et sublibres à l'insertion, très obtuses en avant, ventrues, larges de 4-11 cm, blanches (légèrement glauques), puis blanc crème, avec l'arête entière et concolore, nettement et même souvent grossièrement interveinées.
Sporée crème pâle (II a).
Spores 8-9 x 7-7,5 µm, subglobuleuses, pustuleuses-échinulées, fortement réticulées-cristulée, à crêtes longues et épaisses, formant quelques mailles fermées, hautes d'environ 0,5-0,6 µm, assez nettement amyloïdes; appendice hilifère 1,25-1,37 x 0,87-1 µm; tache supra-appendiculaire plus ou moins arrondie, par exemple 2,5 x 2 µm, nettement amyloïdes.
Basides 42-48 x 11-12,7 µm.
Cystides (35)-60-72 x 7,2-11 µm, en ogive, avec un capitule arrondi qui semble assez constant, noires en SV, pas très nombreuses.
Cuticule peu serrée d'hyphes assez larges présentant des renflements irréguliers, surtout aux aisselles (plus ou moins 3,5 µm), émettant un épicutis de poils volumineux, très articulés (x 3,2-4,2 µm), à pigment vacuolaire violacé, avec des dermatocystides cylindracées ou un peu atténuées à l'extré­mité, larges de 5-9 µm, à contenu pailleté grisonnant en SV, tantôt sans cloisons, tantôt (celles du centre du chapeau particulièrement?) longuement cylindriques et comprenant jusqu'à 7 cloisons.
Habitat: Sous Populus alba, en terrain lourd, argileux, au château des Chaises, près de Vaunoise (Orne);
 
Taxon name: