Search on : Taxa descriptions

 


 
 Add this item to the list   Russula graveolens Romell. ss. restr.
   
Literature:
 
Page number:689 
Remarks (public):Nous restreignons arbitrairement le terme de R. graveolens Romell à une forme ayant un peu les colorations de vesca, dont les poils cuticulaires sont en majorité du type effilé, et dont les spores sont bassement ornementées. La description précédente englobe quatre récoltes présentant bien ces caractères, mais où cependant les dimensions sporales ne sont pas identiques: nous regardons comme type la forme microspore de Chaumontel. Deux autres doivent être regardées comme f. macrospora; elles diffèrent un peu l'une de l'autre en ce que la récolte de Saint-Nom présente sur les spores un nombre de connexifs beaucoup plus élevé que l'autre. R. quercetorum Vel. est peut-être identique.
Il existe d'autres variétés qui ne semblent guère différer macroscopique ment, mais dont les spores sont fortement hérissées d'épines élevées et peu denses. C'est par prudence que nous les donnons séparément sous le nomen nudum de megacantha, mais cette différence sporale correspond sans doute à une mutation sans fixité, comme nous l'avons développé ci-dessus.
 
Description type:Non-original description 
Description:Russula graveolens Romell. ss. restr.
Chapeau 4,5-8 cm, charnu, ferme, parfois même dur, convexe, puis s'aplanissant, assez régulier, nettement, et parfois même profondément creusé au centre, à marge régulière, obtuse, lisse, puis obscurément et courtement cannelée par vétusté; d'un brun pourpre ou vineux, rappelant un peu vesca, R XXVII, 5" j, légèrement plus sombre qu'ocher red, parfois 5" k, vers Prussian red, ou plus brun, R XXIX 13" ou 14" k. Verona brown ou vers Snuff brown, XL 15" i, Army­brown, moins rouge, K 113, 114, ou encore (f. macrospore de Saint-Nom) de couleur palissandre, K 118, un peu plus rouge, avec du 93; pouvant passer au centre, surtout après la cueillette au pourpre noir, mais généralement avec des décolorations centrales jaune verdâtre clair, K 203 D, avec panachures brun olivâtre, R XXX, 21" i, Écru olive à k, buffy olive, également d'un pourpre un peu plus cuivré par suite de la transparence de l'olivâtre, XXIX 17" k, Saccardo's umber, plus rarement avec des traces de vert à la marge, ou sans tons olive, mais à plages jaune pâle et sale (f. macrospore de Saint-Nom); cuticule adnée, séparable au plus à moins de la moitié du disque, lisse ou chagrinée, et même rugueuse, presque rivuleuse concentriquement à la façon d'olivacea sur une des récoltes, tantôt assez brillante, tantôt assez mate.
Stipe 4,3-8 x 1-2,5 cm, ferme, cylindrique, tantôt égal, tantôt dilaté à la base ou sous les lames, plein, puis moelleux-grumeleux, blanc, puis taché de jaune roussâtre, finalement tout envahi de brun jaune, pruineux sous les lames, lisse, puis plus ou moins grossièrement rugueux.
Chair épaisse, ferme, parfois dure, blanche, purpurine sous la cuticule, puis nettement teintée de brunâtre ou de jaunâtre sale. Odeur d'écrevisse. Chimisme du groupe.
Lamelles assez serrées à espacées notamment dans les f. macrospores de Saint-Nom et du 26-IX-58 oÀ¹ elles sont distantes au bord de 1,5 mm, avec quelques lamellules, à furcations variables selon les récoltes, parfois s'observant jusque vers la moitié du rayon lamellaire, parfois seulement çà et là contre le pied, au début un peu atténuées décurrentes, puis simplement adnexées, obtuses en avant, larges de 4-8,5 mm, crème citrin vues de flanc (R XXX, 21" f, ivory yellow, K 178 B), mais crème ochracé à jaune de beurre vues de face (XXX 19" d ou c, cream buff ou plus pâle), à arête brunissante, assez grossièrement interveinées.
Sporée ocre clair, à peine III a ou vers III b (cf. Velenovskyi).
Spores (race microspore) petites, 7,5-9 x 6,2-6,7- µm, obovales-arrondies, courtement venu­queuses-échinulées, piquetées localement zébrées-subréticulées connexées par place, à verrues courtement coniques, atteignant 0,5-0,62 µm de haut, obtuses, peu à assez nombreuses, nettement amyloïdes, à connexifs fins, plus ou moins longs, parfois en zigzags localement; appendice hili­fère 1,12-1,75 x 0,87-1,5 µm; tache supra-appendiculaire irrégulière, 3,5-3,75 x 2-3,25 µm, verruqueuse, plus ou moins amyloïde.
Spores 9-9,5 x 7,5-7,7 µm (race macrospore, 9-X-49), obovales, échinulées-spinuleuses, subre­ticulées-connexées (partiellement), à épines coniques, atteignant 0,75 µm, assez aiguës, nombreuses, en général assez nettement amyloïdes, à connexifs assez fins, pouvant çà et là former une maille complète; appendice hilifère 1,25-1,5 x 1,25-1,5 µm; tache supra-appendiculaire irrégulière, par exemple 3,75 µm, nettement amyloïde. Basides 37-53-(65) x 10-13 µm. Cystides 50-110 x 8-12,5 µm, en cigare, souvent obtuses, ou avec un court appendice au sommet.
Épicutis comprenant des poils obtus, larges de 2,7-6,5 µm (à ampoules très rares) mais aussi un nombre assez net de poils effilés ou brusquement contractés en un bec cylindrique; une des récoltes nous en a montré quelques-uns dont le sommet atténué portait une tête sphérique très différenciée; dermatocystides cylindriques ou fusiformes obtuses, larges de 4,5-8 µm, très longues, à réaction très faible ou nulle même dans le SBA, mieux visibles dans NH3. Nous n'avons pu mettre en évidence de laticifères dans le cortex du stipe dans le SBA sur les sujets du Muséum. Mais nous en avons observé dans la forme macrospore du 26-IX-58. Sous-hyménium assez serré, épais bien différencié.
Habitat: Bois feuillus siliceux, été-automne.
 
Taxon name: