Search on : Taxa descriptions

 


 
 Add this item to the list   Russula straminea Malençon
   
Literature:
 
Page number:788 
Remarks (public):Espèce remarquable par son énorme spore et sa couleur de foetens. On pourrait l'interpréter comme une variété remarquable d'integra - dont la spore, quoique grande, n'en a tout de même pas les dimensions gigantesques -, mais l'habitat sous les chênes-lièges s'oppose à cette solution. 
Description type:Non-original description 
Description:Russula straminea Malençon
Description de Malençon. Chapeau 7-12-(15) cm, d'abord hémisphérique, puis aplani, avec la marge retombante et le centre déprimé, rarement tout à fait relevé, à marge arrondie, mince, unie, puis cannelée et même tuberculeuse en fin de végétation, d'abord crème ou crème paille se nuageant peu à peu aux endroits exposés de fauve cannelle, puis de fauve brun, avec çà et là des macules ou de fines vergetures plus colorées (rappelant beaucoup R. foetens); cuticule séparable, à peine brillante et un peu vis­queuse par l'humidité, mate par le sec.
Stipe 5-7 x 2-3 cm, épais, souvent dilaté sous les lames, cylindracé ou renflé à la base, plein, puis farci d'une moelle spongieuse, blanc mat, puis se tachant à partir du bas de tons jaune ochracé sale ou cannelle qui finissent en temps humides pm l'envahir entièrement.
Chair ferme dans le chapeau, cotonneuse d'ans le stipe, blanchâtre, puis brunissant sous la cuticule, dans le cortex et le bas du stipe, parfois entièrement brune dans le stipe des vieux exem­plaires; pas d'odeur; saveur douce (1) M. HUIJSMAN (in litt.) nous signale qu'il leur a trouvé une saveur très légèrement âcre sur des sujets récoltés en Suisse.). FeS04: gris vitreux à peine sensible.
Lamelles assez épaisses, égales, entières ou fourchues à la base, plutôt souples, faiblement adnées, parfois sublibres, arrondies en avant, atténuées en arrière, crème, puis crème ocré, tendant à brunir sur l'arête vers les bords, prenant sur les exemplaires humides une teinte ocre jaune qui n'est pas due aux spores, cantonnée souvent à la région proche de l'arête, fortement interveinées.
Sporée jaune ocré un peu abricot (E et G).
Spores énormes (10)-10,5-12-(13) x (8,7)-9,2-9,5-(10-10,5) µm, courtement ovales à arrondies, piquetées, relativement à la taille du sporoïde courtement échinulées, à épines coniques, assez pointues, plus rarement obtuses, de taille variable, jusqu'à 1,25 µm de haut, parfois réunies ou alignées, souvent incomplètement amyloïdes; appendice hilifère 1,75-2 x 1,5-2 µm, parfois engainé; tache supra-appendiculaire souvent grande et sinueuse, pouvant dépasser 5 µm, à contours verru­queux, assez amyloïde, polymorphe (d'après notre examen du type).
Basides 40-50 x 6-7 µm (stérigmates hauts de 5 µm ).
Cystides fusoïdes ou étroitement claviformes, en ogive et souvent même mucronées au sommet, fortement bleuissantes en SV, 80-100 x 10-14 µm (saillant de 38-40 µm ),
Épicutis à poils filiformes ramifiés, de 2-3 µm de diamètre (d'aspect variable suivant le degré hygrométrique...), avec de très nombreuses dermatocystides obtuses au sommet, souvent septées, larges de 7-12 µm,
Habitat: A l'automne, dans les forêts de chênes-liège. Maroc: Moyen Atlas. Région de Tanger (leg. Bertault). Suisse (leg. Huijsman). - Type: Malençon ll-VII-53).
 
Taxon name: