Search on : Taxa descriptions

 


 
 Add this item to the list  Omphalina obscurata Reid
   
Literature:
 
Page number:162 
Remarks (public):L'espèce typifiée par D.A. Reid correspond sûrement à l'Omphalia obscurata décrite par R. KÃœHNER en 1949. Nous apportons à la connaissance de cette espèce une donnée supplémentaire µm, les spores projetées (issues de basides tétrasporiques) sont presque toutes binucléèes. Cet état des spores muren explique ce que YEN HSUN CRU (1949) avait vu par coloration de jeunes germinations: avant que n'apparaisse le tube germinatif, la spore, dit-il, " est en génèral binucléée ". Nous avons examine le type d'O. obscurata de D.A. REID et par coloration au Giemsa y avons vu des spores binucléées. 
Description type:Non-original description 
Description:Omphalina obscurata Reid
= Omphalia obscurata Kühner nom. nud.
in Yen Hsun Chu 1949, p. 130
Illustr. D.L. pl. I a; fig. 1 a
Chapeau 7-14 (18) mm, le plus souvent convexe, subhémisphérique pais plan-convexe ne s'étalant pas (ou très rarement !), à peine déprimé au centre, à bords souvent crènelés; imbu de couleur très sombre: brunnoir fuligineux Mu. 7.5 YR 3/2, 10 YR 3/2, très strié par transparence (les interstries peuvent être jusqu'à 7.5 YR 4/4-5/4) glabre à l'oeil nu; sous la loupe ruguleux par un fibrillum inné concolore imbu; déshydraté il passe à gris-brun encore assez foncé et devient très subtilement tomenteux, voire hispidule: sous la loupe quelques mèches tendent à se relever.
Stipe 9-16 x 1-1,5 mm, égal, èlastique non cassant, brun-noirâtre au moins aussi sombre que le chapeau, parfois davantage: vers Mu. 10 YR 2/2; glabre à l'oeil nu et sous la loupe aussi.
Lames peu serrées, parfois franchement espacées; un peu arquées, très largement adnées, légèrement dècurrentes; gris-brunátre moins foncè que le stipe: vers Mu. 10 YR 4/3-4/4, jusqu'à 5/3 (de face), à arête devenant noirâtre avec l'âge.
Odeur de l'extérieur et au froissement: faible ou nulle.
Spores projetées 7.5-9(11) x 4,5-6,5 µm assez variables en dimensions sur une même sporée mais de forme relativement constante: oblongues, à profil caractéristique avec l'apicule légèrement déjeté; binucléées (Giemsa) en majorité - moins de 10 µm, n'ont qu'un noyau, quelques-unes en ont 3 ou 4.
Basides tétrasporiques, arête fertile.
Revêtement piléique µm, hyphes x 5-9 µm, à paroi brune et grossièrement incrustèes de pigment brun.
Revêtement du pied: hyphes x 4-6 p. à très grossières incrustations Brun noir.
Boucles présentes au pied des basides et aux cloisons des hyphes du carpophore.
Habitat et récoltes
Sur une terre nue noirâtre, parmi Salix herbacea, parfois parmi des mousses rases ou des écailles de lichens.
 
Taxon name: